Réincarnation ou vie après la mort ?

mercredi 2 juillet 2014
par  Neimad
popularité : 100%

Dans les ouvrages ésotériques et sur les forums, on trouve de nombreux témoignages de communication avec l’au-delà, que ce soit par l’intermédiaire d’un voyant, d’enregistrement audio ou vidéo sur cassette, de l’écriture automatique, de rêves, d’expérience de mort imminente (les fameuses NDE), etc. Certains parlent même de fantômes et de poltergeist. Une approche rationnelle voudrait que ces personnes n’aient pas réussi à faire leur deuil, l’imagination ferait le reste…

Le monde judéo-chrétien veut bien croire à l’immortalité de l’âme, mais les Hindous, les Bouddhistes, les Druzes et d’autres croient plutôt en la réincarnation de l’âme dans d’autres corps, humains ou animaux, ils ne croient pas que l’âme puisse vivre sans corps dans un au-delà abstrait : elle poursuit au contraire le cycle infini des réincarnations, jusqu’à l’illumination qui lui permette de se confondre avec le Grand Tout, le "nirvâna". L’âme perd alors son individualité.

Ces deux conceptions de l’après-vie ou du destin de l’âme après la mort semblent contradictoires. Laquelle est juste ? Y a-t-il possibilité de les réconcilier ? Sinon, faut-il conclure qu’elles s’annulent toutes deux et que les traditions, les religions et les hommes ne savent rien ?

Les peuples de l’Antiquité, comme les Egyptiens, donnaient plusieurs noms à l’âme, sans que la distinction ne soit aussi claire que le voudrait un esprit cartésien [1]. Les occultistes du 19e siècle distinguaient trois entités : le corps physique, le corps mental qui était le siège de l’esprit, et le corps spirituel qui serait l’essence de l’âme. Les médiums actuels ajoutent une panoplie de nuances : corps éthérique, corps astral, corps émotionnel…

Peut-on imaginer que la partie la plus subtile de l’âme se réincarne, tandis qu’une autre partie, plus lourde, faite d’énergie, se maintienne encore quelques années sous la forme de "fantôme", avant de disparaître définitivement. Dans ce dernier cas, le "fantôme" garderait la trace des souvenirs de la personne mais n’aurait pas d’individualité propre, même si elle se comporterait de la même manière que la personne défunte. Elle ne serait qu’une emprunte, qu’un reflet de l’âme véritable qui serait déjà réincarnée. Cela expliquerait à la fois la réponse stéréotypée des esprits qui répondent aux tables de oui-ja (les tables tournantes) et les témoignages de fantômes qui font état de formes de plus en plus tenues au fil du temps. Evidemment, ce n’est qu’une théorie…

Une autre explication serait de dire que l’âme n’existe pas mais que les médiums et ceux qui ont des souvenirs de personnes décédées ont accès à des informations sur ces personnes, comme si toutes les vécus, tous les souvenirs étaient stockées dans une gigantesque base de données [2] et que certains, par un don ou par erreur, y avaient accès, dépassant ainsi les simples limites de leur propre vécu. N’est-ce pas le même phénomène qui se produit, quand deux jumeaux ressentent quand l’autre va mal, quelque soit la distance, ou quand deux personnes avec le même nom habitent la même ville, ou encore quand deux personnes ont le même vécu [3] ?

Une autre solution serait de dire que les deux croyances ne sont pas compatibles entre elles. Comme leurs défenseurs trouvent des deux côtés des exemples, ceux-ci s’annuleraient et l’on reviendrait au point de départ : l’homme ne sait pas ce qui arrive après la mort. Les religions ne seraient que des rumeurs. De là à dire que l’âme n’existe pas et que l’athéisme est la seule option, il n’y a qu’un pas…

Le sujet est évidemment ouvert aux débats, aux témoignages vécus, aux questions et aux contradictions…

Vous pouvez laisser vos commentaires en bas de cet article.

__

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?


[1] Le "ka" et le "ba", auxquels auxquels Christian Jacq ajoutent l’ "akh"ou lumière, "shut" ou l’ombre, l’ "ab" ou le coeur, le "sekhem" ou puissance, le "rèn" ou le Nom, le "sakh" ou corps spirituel

[2] L’Akasha. En théosophie et chez les occultistes de la fin du 19e siècle, le terme apparaît sous différentes expressions : bibliothèque, archives ou annales akashiques, enregistrement akashique…

[3] Je pense en particulier à cette histoire de faux jumeaux révélé par l’émission Histoires extraordinaires


3 votes

Commentaires

Logo de Claire Verrier
dimanche 5 juillet 2015 à 20h34 - par  Claire Verrier

Bjr j’aimerais participer a ce débat car j’ai des questions qui me restent sans réponses , j’aimerais savoir si vous allez les découvrirez bientôt . ce sont les suivantes ( sur les fantômes ) :

Qui sont ils vraiment ?
Comment peut ton les voir ?
Est ce qu’on peut les voir ? Si oui qui ? Ans quel situation ? Avec qui ? Pourquoi faire ? Dans quels lieu ?
Est ce qu’on pourrais changer le monde si on en voyais un ou plusieurs ?

Voilà je monterojais juste dessus , et je me demandais si vous pourriez me tenir informée des nvelles découvertes car j’adore ce sujet . voilà c fini mec d’avoir lu et bonne journée !!! : )

Logo de syagrius
vendredi 8 août 2014 à 18h21 - par  syagrius

Je ne sais si c’est la seule option pour chercher l’ame mais pourquoi pas. Soyez prudent sur le fait d’affirmer, nous sommes sur des sujets dont le doute et le recul est nécessaire.

Logo de remadi
mercredi 6 août 2014 à 00h36 - par  remadi

Bonjour syagrius

L’athéisme est la seule option pour chercher c’est quoi l’âme,

Les reli­gions ne seraient que des rumeurs.

Merci

Logo de Jérôme
mardi 8 juillet 2014 à 17h01 - par  Jérôme

Merci pour cet article,

Pour ma part je me méfierai comme de la peste de l’effet bof (« Argumentum ad temperantiam ») : Croire que le juste milieu est la meilleure position entre deux extrêmes…

  • L’agnisticisme entre croyance et athéisme.
  • Fantômes ou pas ? Croire qu’on peut justifier une position intermédiaire.

J’évite ce paralogisme en choisissant l’athéïsme !!!

Logo de eduardo
lundi 7 juillet 2014 à 00h08 - par  eduardo

euh… très bien neimad mais tu oublies Raymond Moody qui étudie le phénomène des NDE depuis les années 70 et JP Jourdan Docteur en médecine, vice-président et directeur de la recherche médicale de Iands-France (Inter-national Association fort Near-Dcath Studies)il y a toutes sortes d’assos qui gravitent autour, plus ou moins serieuses ou sectaires faut faire attention mais il y a sans doute qqch de vrai la dedans

Logo de Neimad
samedi 5 juillet 2014 à 14h16 - par  Neimad

Ce qu’il y a d’étrange, ce sont les preuves des deux côtés accumulées par les journalistes et même par des scientifiques !

Par exemple :

  • Pour la réincarnation : les études du psychiatre Ian Stevenson (1918-2007) sur 2600 cas supposés de réincarnation à travers le monde (voir Twenty Cases Suggestive of Reincarnation (1966) et Reincarnation_and_Biology : A Contribution to the Etiology of Birthmarks and Birth Defects (1997)) : ses études montrent que des "souvenirs" persistent chez certains enfants jusqu’à l’âge de 8 ans
  • Pour un aperçu des croyances sur la réincarnation à travers l’histoire et dans différentes cultures : lire Le Livre de la réincarnation de J. Head et S.L. Cranston publié en 1998
  • Concernant les expériences de mort imminente (EMI) et l’impression de s’élever dans un tunnel et de parler à des personnes décédées (entre autres visions…) : lire l’enquête de Patrice Van Eersel publiée sous le titre La Source Noire en 1987 et les études du médecin anesthésiste-réanimateur Jean-Jacques Charbonnier, qui possède son propre site Internetqui a réalisé en 2009 une interview sur France 3, même si l’on a le droit de rester prudent sur ses affirmations sur le sens de la vie, les clefs du bonheur, etc.
  • Concernant le spiritisme : lire les textes (et les témoignages) réunis par Martin Ebon sous l’intitulé Dialogues avec les morts ? et publié chez Fayard en 1971
Logo de remadi
vendredi 4 juillet 2014 à 01h32 - par  remadi

Bonjour Neimad

Sinon, faut-​​il conclure qu’elles s’annulent toutes deux et que les tra­di­tions, les reli­gions et les hommes ne savent rien ? oui

merci

Publications

Brèves

24 septembre 2015 - L’Arabie Saoudite nommée à la tête du panel du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

L’Arabie saoudite, reconnu par l’ONU et la Ligue des droits de l’homme (LDH) comme un pays peu (...)

26 avril 2015 - L’UE autorise les OGM de Monsanto

Vendredi 24 avril 2015, l’Union Européenne autorise l’importation et la commercialisation de 19 (...)

20 avril 2015 - Il critiquait la fraude sociale et cachait 1,5 millions au fisc

Le député UMP, Dominique Tian, était connu pour sa virulence à l’encontre des fraudeurs au RSA, des (...)

3 février 2015 - Coïncidence malheureuse : tous ces livres qui brûlent...

Le vendredi 30 janvier 2015 : une incendie à la plus grande bibliothèque universitaire de Russie, (...)

3 février 2015 - 1% des plus riches possèdent plus de 50% de la richesse mondiale

Le chiffre ne cesse de gonfler : 45% en 2009, 48% en 2014… Ce chiffre, c’est le pourcentage de la (...)