Total recall : mémoires programmées

vendredi 24 août 2012
par  Neimad
popularité : 83%

Total recall : mémoires programmées est un film sorti dans les salles françaises le 15 août 2012, inspiré de la nouvelle éponyme de Philip K. Dick.

De nombreuses références sont faites au film Total Recall sortis en 1990 [1], dont celui-ci est un remake bien réalisé, même si le scénario est le même [2]. D’autres clins d’oeil concernent le film Blade Runner, inspiré du même auteur [3].

Le film met en scène, de manière tragique, plusieurs questionnements sur la portée des neurosciences, sur le sens de nos vies et sur la réalité de celles-ci :

  • Si les scientifiques étaient capables de nous programmer de faux souvenirs, garderions-nous la même personnalité ? Si même notre personnalité pouvait être modifiée, serait-ce toujours nous-mêmes ?
  • Nos souvenirs sont des reconstructions de notre cerveau, explique le vendeur de Recall. C’est aussi ce que dit la science aujourd’hui. Quid de la réalité de nos souvenirs ? Comment réagiriez-vous, si l’on vous disait que tout ce que vous connaissez de vous-mêmes et du monde alentours est une simulation sur ordinateur (comme dans Matrix), un souvenir implanté (comme dans Inception), que rien de tout cela n’existait pas il y a 6 semaines, il y a 48 heures, il y a 2 minutes ?
  • Quel est le sens de nos vies ? Quelles sont nos aspirations profondes ? A quelle vie rêvons-nous ? Quelle vie nous correspond vraiment ?

Dans le film, il y a toujours un ami, un conjoint, qui vous demande de revenir sur terre, d’oublier vos rêves, pour rester avec lui ou avec elle, dans le train-train quotidien [4], d’abandonner vos ambitions, de rentrer dans le moule de la société [5] car changer de vie, cela veut dire aussi - et les deux films le montrent - changer le monde.

___

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?


[1] La machine de Recall, la référence au voyage sur Mars, la grosse femme rousse qui attend au poste de contrôle, etc.

[2] A part quelques nuances : l’histoire se déroule sur Terre et non sur Mars, le vendeur de Recall dans le film de 2012 ne pose pas autant de questions au héros que dans la version de 1990 (sur le type de femme qu’il désire, etc.), le psychiatre est remplacé par le meilleur ami, la larme remplace la sueur, etc.

[3] La ville surpeuplée, la dernière scène sous la pluie…

[4] Qui n’est pas nécessairement celui de la sécurité mais celui des problèmes que vous connaissez déjà et qui sont, de ce fait, des problèmes que vous avez l’habitude de gérer et qui vous rassurent.

[5] La société capitaliste, la société de consommation…


2 votes

Commentaires

Publications

Brèves

28 mars 2011 - Les Incas sont sur France 5

Un documentaire sur les Incas, ce soir sur France 5, à 23h40. L’orientation de ce documentaire (...)

21 mars 2011 - "Les premiers pharaons" sont sur France 5

Dans le cadre de la série "Civilisations disparues", France 5 rediffuse ce soir le 21 mars à (...)

7 mars 2011 - Civilisations disparues sur France 5

Civilisations disparues. Le mythe de Troie. Film de Jens Nicolai (Allemagne, 2009). Un (...)

22 octobre 2010 - 2012, la conspiration de l’apocalypse

D’abord intrigué par la lecture d’un article annonçant la fin brutale et inexpliquée de la (...)

13 octobre 2010 - Utopiales 2010

La prochaine édition des Utopiales, festival international de science-fiction de Nantes, aura (...)