"L’Europe mal-traitée" des Économistes atterrés

dimanche 8 juillet 2012
par  Neimad
popularité : 93%

Le dernier ouvrage des économistes atterrés analyse le "Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance" (TSCG) du 2 mars 2012.

Pages 76 et suivantes, les économistes explique la théorie de "déflation interne", également connue sous le nom de désinflation compétitive, qui correspond au fonctionnement actuel de l’Union européenne, avec une monnaie forte et une Banque centrale européenne indépendante. Cette théorie, déjà appliquée par la France et l’Allemagne par le passé, consiste à baisser les prix et les salaires pour obtenir les effets similaires à ceux d’une dévaluation de la monnaie, c’est-à-dire une main d’oeuvre peu coûteuse et des exportations à bas prix. Le but étant de devenir plus compétitif et de gagner des parts de marchés sur les autres pays.

En l’absence d’une augmentation rapide de la productivité dans ces pays, il s’agit surtout de faire baisser tous les prix et surtout les salaires, de 10% à 30% selon les cas, pour gagner en compétitivité par rapport aux pays du Nord, et en particulier par rapport à l’Allemagne.

Cela pose cependant quatre problèmes :

  • Les prix baisseront-ils aussi vite que les salaires ou perdrons-nous en pouvoir d’achat ? En diminuant les salaires, on diminuera également la consommation.
  • Si les prix diminuent progressivement, il n’y aura plus intérêt à investir, les acheteurs préféreront attendre que le produit baisse, il y aura un ralentissement de l’économie.
  • Une politique de l’exportation ne fonctionne pas sans produits à exporter. En attendant le changement de modèle économique et la restructuration industrielle, le chômage augmentera de manière importante comme on l’observe déjà en Grèce et en Espagne. Le Premier ministre portugais vient récemment de conseiller aux jeunes de partir
  • Si un pays de la zone euro pratique la déflation interne, elle redevient compétitive par rapport aux autres. Mais si tous les pays pratiquent cette politique, il n’y aura plus personne pour acheter les produits des autres. Certains imaginent une Europe à deux vitesses : une augmentation de salaire dans les pays du Nord de l’Europe et une diminution des salaires dans les pays du Sud…

L’ouvrage entre en résonance avec le pacte budgétaire européen approuvé par le parlement allemand le 29 juin 2012. Mais le pacte n’est pas encore signé : en Allemagne, l’opposition a saisi la Cour constitutionnelle, et en France, le Parlement doivent encore ratifier le traité. François Hollande souhaite que le Conseil constitutionnel soit également saisi, après avis du Conseil d’Etat. Les contraintes budgétaires imposées par l’UE pourraient en effet entrer en conflit avec la Constitution.

___

Ce monde est à nous, changeons-le !



1 vote

Commentaires

Logo de Moi même
lundi 3 septembre 2012 à 20h10 - par  Moi même

Pourquoi ne pas profiter de cet événement pour instaurer un revenu minimum inconditionnel en Europe !
Google t’aideras à savoir ce que c’est …
Merci.

Publications

Brèves

28 mars 2011 - Les Incas sont sur France 5

Un documentaire sur les Incas, ce soir sur France 5, à 23h40. L’orientation de ce documentaire (...)

21 mars 2011 - "Les premiers pharaons" sont sur France 5

Dans le cadre de la série "Civilisations disparues", France 5 rediffuse ce soir le 21 mars à (...)

7 mars 2011 - Civilisations disparues sur France 5

Civilisations disparues. Le mythe de Troie. Film de Jens Nicolai (Allemagne, 2009). Un (...)

22 octobre 2010 - 2012, la conspiration de l’apocalypse

D’abord intrigué par la lecture d’un article annonçant la fin brutale et inexpliquée de la (...)

13 octobre 2010 - Utopiales 2010

La prochaine édition des Utopiales, festival international de science-fiction de Nantes, aura (...)